Les bienfaits du massage bien-être

"Massage californien, massage sensitif, massage rythmique, peu importe, il s'agit de massages bien-être dont l'esprit et la technique sont très proches. Ils consistent en de grands mouvements intégrant progressivement tout le corps. Ceux-ci sont pratiqués selon un enchaînement et des règles précises qui leur confèrent des effets physiques et psychologiques.

  • Les effets mécaniques: Le massage bien-être agit d'abord sur le système musculaire et la circulation sanguine. Les mouvements relâchent la musculature et activent la circulation sanguine, favorisant le drainage et l'élimination des toxines accumulées lors des efforts physiques. Le massage bien-être stimule également la circulation lymphatique. Ces effets sont renforcés par l'apport dans l'huile de massage d'huiles essentielles qui ont la propriété de dissoudre les déchets qui encrassent les muscles.
  • Les effets biochimiques: Le massage bien-être entraîne des modifications biochimiques des tissus superficiels en particulier de la peau et du tissu conjonctif. Il active les mécanismes d'assimilation et d'élimination de la peau, améliorant sa texture et régularisant les sécrétions. Cela se traduit par un rééquilibrage du ph de la peau. Le tissu conjonctif sous-jacent acquiert plus de souplesse en modifiant sa structure. Cette dernière action nécessite un apport en oxygène supplémentaire, d'où l'importance de la respiration dans le massage.
  • Les effets organiques: Le massage bien-être améliore globalement le fonctionnement de l'organisme, soit par l'effet local de certains mouvements, soit par leur action relaxante générale: amélioration de la digestion, baisse de la tension sanguine, régularisation des éliminations intestinale ou rénale, augmentation des échanges pulmonaires, modification des sécrétions hormonales, etc. Des statistiques ont montré par exemple que le nombre d'infarctus était diminué par 10 chez les personnes qui se faisaient masser régulièrement.
  • Les effets psychologiques: L'originalité du massage bien-être est d'insister sur l'importance du contact corporel et de l'épanouissement affectif pour lutter contre le stress. ll harmonise le schéma corporel en régularisant les impacts sensoriels et le tonus musculaire des différentes parties du corps. Cela se traduit par une meilleure répartition de la sensibilité, par une meilleure coordination et par une perception plus unifiée du corps. En effet, de nombreuses parties du corps se “désensibilisent” par un manque de stimulations sensorielles alors que d'autres accumulent des tensions excessives. Le massage par la prise de conscience des tensions permet à chacun de mieux gérer le stress au quotidien. A partir de cette perception, une personne peut apprendre à réagir elle-même réellement, par exemple en modifiant volontairement sa respiration ou sa posture, pour se sentir mieux. Par l'importance accordée au toucher le massage bien-être ramène chacun à son besoin de contact et d'expression affectifs, à la nécessité de relations satisfaisantes dans la vie quotidienne. Il montre la nécessité d'assumer et de remplir ses besoins de contact en donnant l'occasion d'expérimenter positivement une relation par le toucher par l'attention et le respect qu'il met en oeuvre. Le massage permet d'effacer les impressions négatives relatives au toucher dans l'enfance ou à l'insuffisance de toucher.
  • Les effets énergétiques: Les photos “Kirlian” représentant le champ énergétique ou rayonnement des extrémités des doigts ou des orteils ont apporté la preuve de l'existence de corps plus subtils de l'être humain. Il y a dans le massage comme dans d'autres techniques de toucher transmission de ce que les guérisseurs appelaient “le fluide vital”. Disons tout simplement qu'il y a transfert d'énergie entre celui qui donne et celui qui reçoit et équilibrage énergétique du corps lorsque le massage est correctement pratiqué. Ce rééquilibrage se traduit par une plus grande vitalité et aussi des changements psychologiques positifs."

 

Cette page sur les bienfaits du massage bien-être est extraite du livre de Jean-Louis Abrassart “Les bons gestes du massage”.